Menu


Sénégal: un appel lancé pour le paiement de la caution de Khalifa Sall

Au Sénégal, Khalifa Sall est en prison depuis trois mois.

Et c'est depuis la prison de Rebeuss que le maire de Dakar, soupçonné de détournements de deniers publics, gère sa mairie, mais aussi la campagne électorale des législatives. Si certains voient cet emprisonnement comme une possibilité de renforcer sa stature politique, des proches de Khalifa Sall considèrent au contraire que c'est à l'extérieur qu'il doit être et ils ont donc lancé un appel pour payer sa caution.

Sur la liste distribuée à la presse figurent treize noms : des fidèles, des amis, des proches de Khalifa Sall qui lancent un appel pour payer la caution du maire de Dakar. Certains refusent d'être filmés car la pression est forte.

Nicolas Ndiaye, juriste, a été désigné porte-parole du collectif. « Citoyens, amis de Khalifa Sall, qui peut donc croire à cette accusation portée contre le maire de se mettre dans la poche mensuellement 30 millions de francs CFA [45 600 euros, ndlr] ? » a-t-il lancé.

Ndeye Diouf est membre du cabinet du maire de la capitale sénégalaise. Elle estime que les 2,7 millions d'euros de la caution peuvent être collectés rapidement. « 1,8 milliard (de francs CFA), effectivement c’est une grande somme. Mais si tout le monde se mobilise, nous allons arriver à cette somme-là et nous allons libérer Khalifa », assure-t-elle.

Depuis son incarcération en mars, Khalifa Sall a refusé tout paiement de sa caution car cela peut être perçu comme un aveu de culpabilité. Il n'a donc pas validé la création de ce collectif, confirme Nicolas Ndiaye. « Mais nous lui avons intimé l’ordre d’accepter cela parce que ce sont ses militants qui ont exigé cette démarche-là », justifie-t-il.

Le collectif lancé, reste désormais à le mettre en place. Le dispositif pour tenter de récupérer l'argent de la caution du candidat aux législatives devrait être mis en œuvre d'ici à la fin de la semaine.

RFI 08-06-2017

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Retour en haut