Menu


Quatre terroristes de Boko Haram tués dans l'est du Niger (source sécuritaire)

Au moins quatre membres du groupe terroriste Boko Haram ont été tués vendredi par l'armée nigérienne lors d'affrontements à Korongole, dans le lit du lac Tchad (près de la frontière avec le Nigeria), a-t-on appris samedi de source sécuritaire à Niamey.

Six militaires nigériens ont été blessés à cette occasion, tandis qu'une importante quantité d'armes et de munitions a été récupérée, selon la même source qui précise que l'armée nigérienne continue de chercher d'autres combattants terroristes dans la région.

Depuis l'enlèvement le 2 juillet dernier de 39 femmes et enfants à N'Guéléwa, dans la région de Diffa, les forces armées mènent des opérations de ratissage dans cette zone, et au-delà, pour les retrouver.

Les localités de la région de Diffa, notamment celles qui sont frontalières du Nigeria, subissent depuis près de trois ans des attaques à répétition de Boko Haram menées depuis le Nigeria, qui ont fait des centaines de victimes civiles et militaires au Niger et des milliers de déplacés dans les deux pays.

Des opérations de grande envergure engagées depuis plus d'un an contre la secte islamiste par une force multinationale mixte composée des armées du Tchad, du Niger, du Cameroun et du Nigeria ont beaucoup déstabilisé ce groupe. Une relative accalmie s'installe progressivement dans la région, sauf dans la zone du lac Tchad où restent toujours cachés des éléments terroristes.

(Xinhua 02/10/17)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Retour en haut