Menu


Mort de G. Dupont et C. Verlon: le juge d'instruction reçoit les parties civiles

Ce sont les suites de l'enquête sur l'enlèvement et l'assassinat de nos confrères Ghislaine Dupont et Claude Verlon le 2 novembre 2013 à Kidal, au nord du Mali.

Jean-Marc Herbaut, le juge d'instruction qui a succédé au juge Trévidic en septembre 2015, reçoit jeudi après-midi l'ensemble des parties civiles pour la toute première fois depuis qu'il a repris le dossier, il y a plus d'un an et demi. Il s'agit surtout de faire un point d'étape dans une enquête qui peine à avancer. Retour sur les derniers développements.

En janvier dernier, un reportage d'Envoyé spécial avait mis au jour certains éléments accréditant l'hypothèse d'un lien direct entre les négociations troubles qui ont abouti à la libération des otages d'Arlit en octobre 2013 et l'assassinat de nos confrères quatre jours plus tard.

Dans la foulée, les parties civiles avaient sollicité l'audition de plusieurs personnes figurant dans ce reportage, sans résultat jusqu'à présent puisque ces demandes sont toujours en cours de traitement.

Autre développement récent : la déclassification, en mars, de nouvelles pièces émanant des renseignements français. Mais là encore, ces éléments ne semblent pas apporter de réels éclairages, d'autant qu'une partie seulement des documents demandés a été déclassifiée et que ceux qui ont été fournis sont lourdement censurés.

Pour la première fois donc, les parties civiles vont pouvoir directement sonder le juge sur sa vision du dossier et les nombreuses questions en suspens, en particulier le motif de l'enlèvement et le lien éventuel avec Arlit. En avril, François Hollande, qui s'était déjà engagé à tout faire pour que la vérité éclate, a à nouveau reçu les proches de nos confrères.

Avant son départ de l'Elysée, il a promis de transmettre ses engagements à son successeur. Mais pour le moment, ni le président Macron, ni sa ministre des Armées n'ont répondu aux sollicitations de l'Association des amis de Ghislaine Dupont et Claude Verlon.

RFI 15-06-2017

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Retour en haut