Menu


Un responsable de la propagande d'Aqmi abattu par l'armée en Algérie

Un haut cadre algérien d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), Adel Seghiri, alias Abou Rouaha el-Qassantini, a été abattu par l'armée algérienne dans le nord-est du pays, ont annoncé mercredi des sources concordantes.

Abou Rouaha el-Qassantini était l'un des responsables de la propagande d'Aqmi et l'un des animateurs d'Al-Andalus, organe de diffusion de communiqués et de vidéos de la branche maghrébine et sahélienne du réseau Al-Qaïda.

L'armée algérienne a annoncé avoir abattu mardi "deux dangereux terroristes" lors d'une opération militaire dans une commune de la préfecture de Jijel, à environ 400 km à l'est d'Alger.

L'un des deux est identifié par le ministère algérien de la Défense comme étant "S. Adel dit Hichem Abou Rouaha, qui était chargé de la propagande". Plusieurs sources sécuritaires ont confirmé à l'AFP à Alger qu'il s'agissait bien d'Abou Rouaha el-Qassantini, animateur d'Al-Andalus.

Parallèlement, l'annonce du "martyr d'Abou Rouaha el-Qassantini, alias el-Jazairi" (l'Algérien), circulait dès mardi sur les réseaux sociaux jihadistes sans que soient précisés le lieu ou la date de sa mort, a rapporté le Centre américain de surveillance des sites jihadistes SITE.

El-Qassantini ("le Constantinois"), né en 1971 à Constantine (400 km à l'ouest d'Alger), avait rejoint les groupes armés islamistes algériens au début de la "décennie noire" dans les années 1990 qui a ensanglanté l'Algérie jusqu'au début des années 2000.

Selon une source sécuritaire à Alger, il figurait sur une liste des 40 "terroristes" les plus recherchés par les services algériens de sécurité.

(AFP 01/02/18)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Retour en haut