Menu


Burkina : Le gouvernement appelé à assurer la sécurité des opposants

L'opposition politique burkinabè s'est insurgée contre la "récurrence" des actes de violences contre ses membres et a appelé le gouvernement à protéger tous les citoyens du pays, a-t-on appris, mercredi, de source officielle.

 

Dans une déclaration publiée à l'issue d'une rencontre, l'opposition politique a rappelé le gouvernement "sa responsabilité de protéger tous les Burkinabè, y compris les opposants (et) exige que la lumière soit faite sur ces agissements et ce, le plus rapidement possible".

Pour l'opposition, depuis quelques temps, les domiciles d'opposants sont l'objet d'attaques d'hommes cagoulés, qui agissent selon le même mode opératoire.

La déclaration précise que le samedi 3 juin dernier vers 19 heures, le domicile familial d'Eddie Komboigo, l'ancien président du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP-le parti de Blaise Compaoré), a fait l'objet d'une attaque par des individus encore non identifiés.

"La récurrence de ces actes, le profil des gens ciblés et le mode opératoire des assaillants amènent l'opposition et les Burkinabè à se poser beaucoup de questions sur le mobile et les commanditaires", souligne l'opposition.

(Xinhua 08/06/17)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Retour en haut