Menu


Tchad: l'opposition unit ses forces avant l'investiture d'Idriss Déby

 

 

 

 

L'opposition redessine la carte politique au Tchad : 29 partis d'opposition viennent de créer le Fonac, le Front de l'opposition nouvelle pour l'alternance et le changement.

Dans un communiqué, il appelle les Tchadiens à « se lever comme un seul homme » contre le cinquième mandat du président Idriss Déby Itno, qu'il estime illégitime et illégal.

L’opposition rebat les cartes au Tchad. Une nouvelle coalition, le Front de l’opposition nouvelle pour l’alternance et le changement, vient de voir le jour à Ndjamena. Elle est composée de 29 partis politiques. C’est deux fois plus que la plateforme appelée la Force que le Fonac est appelé à remplacer.

Dans un communiqué, le Fonac affirme que le président Idriss Déby Itno se maintient au pouvoir « par la menace, la répression, la corruption et l’assassinat de tous ceux qui s’opposent à sa politique ».

Le Fonac appelle à, dit-il, « balayer » le régime en place « pour remettre sur les rails un vrai processus démocratique ».

Cette coalition, comme la Force avant elle, réunit les soutiens des six candidats de l’opposition qui refusent de reconnaître la réélection, en avril, du président Deby avec 62% des voix.

Les opposants souhaitent maintenant établir un « front commun » avec les organisations de la société civile qui ont organisé des marches pacifiques pendant la campagne électorale.

Leur objectif : tenter de mobiliser l'opinion alors que le président Déby s'apprête à commencer, le 8 août, un cinquième mandat.

RFI 27-07-2016

 

 

 

 

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Retour en haut